L’histoire

 

Le nom

En 1944, un missile V2 visant la gare commerciale de Schaerbeek s’abbat sur le 22-20 de la rue Vanderlinden et le démolit partiellement. « V2Vingt » est une association du nom du missile et du numéro de la porte d’entrée: « V de Vingt » en langage sms, pour que l’histoire du missile disparaisse et que la guerre laisse place à la culture.

Historique du bâtiment

En 1883-1884, la Compagnie belge-américaine pour la Fabrication de Savons installe une usine à l’arrière des actuels nos14 à 24. En 1888, une maison bourgeoise est bâtie pour l’industriel Alphonse Mignot à front de rue (no22), à droite de l’entrée de l’usine. En 1912, les bâtiments arrière sont remplacés par deux vastes magasins. À partir de 1920, la Société du Grand Bazar du boulevard Anspach installe ses dépôts et ateliers dans les bâtiments existants. Cette année-là, à l’emplacement de l’entrée du complexe (no24), Victor Horta conçoit un nouveau dépôt, perpendiculaire à la rue, dont la réalisation diffèrera du projet. En 1930, l’architecte Michel Polak surélève les magasins arrière de trois étages. Détruits par les bombardements de 1944, la maison du no22, ainsi que le no20 sont remplacés en 1949 par un bâtiment à usage de réfectoire et de réception conçu par les architectes Michel, André et Jean Polak, toujours pour les Galeries Anspach. En 1973, le complexe ayant été racheté, cette construction et les deux premiers niveaux du no24 sont recouverts de plaquettes (architecte Louis Hoebeke). En 1991, l’architecte Luc Schuiten réhabilite le complexe, afin d’en faire un lieu mêlant logements, ateliers, entrepôts et bureaux. Au no20-22, il édifie un nouvel immeuble, qu’il relie au dépôt de Horta, dont il restaure les deux premiers niveaux de façade.